Papas geeks, hackers décidant de modifier leurs matériel en profitant de leurs compétences logicielles (voir Hackers et sans complexe), universitaires créant des Fab Labs pour apprendre aux gens à créer leurs matériels par eux-mêmes, plutôt que d’avoir à les acheter… on est bien loin des bricoleurs du dimanche, et plus proches des bidouilleurs de l’internet des objets, de ces néoObjets du futur qui pourraient bien changer la nature de nos objets, sinon de la société.
Pour ne pas laisser votre salon bien triste et vide, on vous propose de faire un tour sur La boutique du bois qui propose une sélection de plans gratuits d’étagères et de tables basses réalisés par les élèves de l’école Boulle. En plus de disposer des différents plans, ils proposent une liste de matériels utiles à la réalisation du meuble sélectionné. Les élèves lauréats ont eu pour objectif de proposer des meubles au design moderne tout en proposant une fabrication et un montage facile. Munissez vous de votre scie sauteuse, de votre perceuse et de votre mètre pour habiller rapidement et facilement votre salon.
Les meubles doivent pas requérir un grand nombre de clous. Si vous devez utiliser des clous, vous pouvez toujours les enfoncer avec un marteau. Je suis sûr que vous avez entendu le dicton "si tout ce que vous avez est un marteau, tout problème ressemble à un clou". Maintenant, si vous avez un pistolet (une cloueuse pneumatique) alors... Eh bien, allez comprendre.
Mais avant toute chose, il faut bien sur bien s’équiper ! Vous pouvez investir dans un kit complet et durable de perceuse, ponceuse et scie qui vous permettra de réaliser une très large majorité des projets suivants. Vous pouvez sinon toujours vous rendre en fablab ou atelier si vous n’êtes pas sûr d’être un bricoleur, mais nous on croit en vous (On est pas le meilleur quand on le croit, mais quand on le sait).
Personnellement, j’ai découvert : le jeu de chasse-clou (très utile quand on démonte les palettes, ou pour faciliter la pose de clous très étroits), la scie à araser (pour faire des découpes précises et scier des tourillons qui dépassent d’une planche),  et le kit de perçage pour les vis biaises (un guide génial pour réussir à visser de manière invisible ! J’en avais déjà entendu parler, mais sans jamais avoir sauté le pas de m’équiper.)
Aujourd’hui, le DIY est aussi un marché, et même une industrie : magasins, livres, émissions de télévision et magazines de bricolage, jardinage, décoration, cuisine… à quoi il faut rajouter, ces dernières années, le succès de places de marché comme etsy.com, qui permet à ses utilisateurs de vendre les objets qu’ils ont fabriqué (et à certains d’en faire leur métier).

Babozor, dans sa Grotte du Barbu, contribue lui aussi à démocratiser le phénomène, expliquant que l’on peut tout hacker, du métro parisien au vieux PC , transformé en BarBQ grâce à un caddie de supermarché, et qui passe allègrement des nouvelles technologies au kitchen hacking, pour faire de la bière, un gâteau au chocolat sans four et de la crème au beurre à la perceuse…
Le bien être intérieur passe par la personnalisation de votre habitat. Une habitation où l’on se sent bien est un lieu qui nous correspond. On peut traditionnellement personnaliser son intérieur grâce à la customisation. Cependant, conjuguer design, modularité, personnalisation et faible coût peut très vite devenir un véritable casse-tête. Pour aménager votre intérieur comme vous le souhaitez, on vous propose aujourd’hui de construire et fabriquer des meubles dont les plans sont en Open Source, c’est à dire disponibles gratuitement sur internet (et ça, ça claque). Vous souhaitez passer le cap et apprendre à fabriquer un meuble ? Alors suivez nous dans le guide ultime des sites de plans de meubles gratuits à fabriquer soi-même !
×