« Pour une vidange ? Oui, pas de problème, j’ai une place à 15 heures. Le matériel est loué 20 euros de l’heure. On peut vous vendre de l’huile, mais si vous passez par une grande surface, achetez la plutôt avant de venir, ça vous coûtera moins cher. » Ce n’est pas un sympathique employé qui me parle, mais le patron lui-même – qui est d’ailleurs le seul employé de l’entreprise. Thierry Bassalair (« il manque juste le « e » à la fin… ») n’est pas de ceux qui courent sans vergogne après le profit. Et c’est d’ailleurs ce qui l’a poussé à ouvrir, en février 2012, son propre garage, dont le nom résume le concept : le garage « Faites-le vous même ». Ici, les clients manient eux-mêmes les clés à molette et mettent les mains dans le cambouis.
L'augmentation des coûts de l’énergie et la prise de conscience des problèmes environnementaux associés à son exploitation expliquent la part croissante des matériels de régulation et de programmation mais aussi le développement de matériaux toujours plus isolants et économes. Voici un aperçu des aides qui peuvent vous être proposées pour des factures moins salées... 
Merci beaucoup pour ce tour d’horizon très complet. Le Rally Fighter fait partie du projet Local Motors (http://yannigroth.wordpress.com/2010/05/21/local-motors-crowdsourcing-industrie-automobile/), et il y a d’autres voitures en projet: http://www.local-motors.com/competitions.php je ne sais pas où ça en est aujourd’hui… Quelqu’un a des informations là-dessus ?
Vous pouvez réaliser de jolies bougies et baguettes avec un tour. Et si votre aspiration est le tournage, un tour est vraiment quelque chose dans lequel vous voudrez investir. Mais peu de projets de meubles nécessitent l'usage d'un tour. Je ne dis pas que vous ne devriez jamais vous en procurer un, mais un tour ne fait pas partie de ces outils indispensables comme un banc de scie ou une perceuse à colonne.
Les deux derniers exemples sont choisis à dessein : d’aucuns les considéreront (avec raison) comme de mauvais goût. Mais là n’est pas la question : ces objets modifiés, augmentés, hackés, détournés, l’ont été parce que les bidouilleurs en avaient besoin, mieux : parce qu’ils en avaient envie, et que ça leur faisait plaisir, même si ça ne sert à rien. Leurs bidouilles ne relèvent pas tant de l’économie de marché (même si tous ces objets ont un coût) que d’une volonté d’indépendance, et de s’amuser.
J’ai été agréablement surprise de découvrir, par exemple, que l’OSB en faisait partie ! En effet, ce panneau de bois reconstitué, à base de bois déchiqueté en lamelles, est pressé et collé à base de cire et d’une résine ne dégageant pas de formaldéhyde. L’avantage, c’est son très faible coût, sa solidité, et son look “brut” qui, détourné de sa fonction première (généralement utilisé pour faire des caissons de coffrage), peut vraiment donner du style à votre intérieur !
Gain de temps! Ce site permet d'économiser les propriétaires et les personnes menuisiers beaucoup de temps de bricolage. Le plus grand avantage d'être un membre est de ne pas avoir à chercher de longues heures pour les projets de bois et des plans de bois. Je sais qu'il y a des gars qui passent des heures interminables à rechercher de plans de bois quand tout ce qu'ils ont à faire est de rejoindre, et les plans de travail du bois sont à votre porté.
Si vous voulez vous mettre à la menuiserie, construire votre propre établi constitue un bon projet à réaliser. Ce n'est vraiment pas difficile. Si donc construire votre propre établi représente un peu trop de travail ou vous impressionne, prenez un peu de recul et voyez si vous voulez vraiment vous investir dans la menuiserie. Cela peut être différent si votre but est de couper des silhouettes de chatons dans du contreplaqué à la scie à chantourner, mais je n'appellerais pas cela de la "menuiserie".
On peut aussi trouver des modes d’emploi pour se fabriquer des vélos en bois, en bambou, électriques ou dotés d’un sidecar, une machine à laver open source fonctionnant à l’énergie solaire, une maison faite avec 6 millions de bouteilles vides (en 19 ans), des prothèses open source, et même un restaurant open source, lancé au début du mois de juillet afin de « digérer la culture libre de l’internet« , et qui a été pensé, fabriqué et lancé à partir de modes d’emploi disponibles sur instructables.com, l’un des sites de référence de la culture DIY, avec make :, ou Thingiverse.
Même l’espace de travail s’adapte aux besoins. Face aux besoins de modularité des bureaux de plus en plus partagés, l’open source apporte une norme dans l’ameublement d’entreprise qui s’adapte aux besoins des salariés. Le bureau peut s’étendre pour devenir une table de réunion, des cloisons mobiles peuvent isoler des espaces et libérer des salles de repos, des chaises peuvent être facilement démontée et entreposée pour gagner en espace ou créer des salles de conférence. Opendesk propose un mobilier en adéquation avec l’évolution des activités de l’entreprise. Ces meubles pensés pour être créés en bois permettent aussi de réduire l’impact environnemental tout en proposant une interaction avec des acteurs locaux afin de les construire. Le bien être au travail passe aussi par l’environnement de travail !
Ces différents projets apportent une nouvelle dimension aux meubles : la réparabilité et la facilité à modifier un meuble en fonction des nouveaux usages. Contrairement aux meubles achetés en magasin, les meubles en open source peuvent facilement être démontés, déplacés ou réparés. Le meuble n’est plus jetable mais fait partie intégrante de la famille et évolue avec elle. Vous pouvez aussi lui donner un prénom, mais c’est facultatif.
×