Vous serez surpris de découvrir que vous avez déjà quasiment tout chez vous. Mais vous découvrirez aussi quelques outils simples et peu coûteux que vous n’auriez jamais pensé à acheter, tout simplement parce que vous ne connaissiez pas leur utilité. Rapidement, Nathalie fait l’inventaire de sa caisse à outils, en détaillant pour chaque outil, son utilité : à quoi ça sert, et comment on s’en sert. Génial.
Recherches utilisées pour trouver cet article:atelier pour fabriquer ses meubles, bibliotheque osb, meuble a faire soi meme gratuit, fabriquer un meuble en bois soi-même, fabriquer ses outils sois même, comment fabriquer un meuble en bois, fabiquer meuble osb, fabrication détagères bois soit même, fabrique mobilier en bois aggloméré, meubles à faire soi même
Tout est faisable, ou presque, avec les bons outils et les conseils avisés du maître des lieux. « Cela dépend aussi du client. Quand un nouveau arrive, je jauge son habileté. J’arrive à savoir assez rapidement s’il sait se servir de ses mains, s’il s’y connait un peu, ou pas du tout. En fonction de ça, je le laisserai faire certaines choses, et d’autres non. »
Avoir un beau jardin ou balcon aménagé aux bonnes dimensions et à son image est enfin devenu possible grâce à Aker. Le site propose une sélection de plans afin de réaliser des carrés potagers, jardinières ou étagères florales. Ces jardinières en bois et pots s’empilent et s’assemblent facilement pour habiller un mur, une palissade, une terrasse ou un balcon. Le contraste peut être apporté par l’aménagement d’une jardinière d’extérieure oversize surmontée par des petites jardinières murales. Et pour les plus téméraires, une ruche et un composteur sont disponibles pour agrémenter son jardin et le faire prospérer.
 Le problème de ces panneaux et de ces colles, c’est qu’il dégagent, au quotidien, des formaldéhydes qui, parmi tous les polluants, sont les plus alarmants, nous explique l’auteure. Il ont été classés comme “cancérogènes certains” par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) en juin 2004, et sont accusés d’être à l’origine de rhinites, asthme, dermatites de contact, ou allergies.
Ça fait déjà plusieurs années que je fabrique des meubles en autodidacte. La raison pour laquelle je me suis mise au bricolage, c’est parce que je conçois du mobilier qui n’existe pas dans le commerce. Tout d’abord, parce que j’aime répondre avec exactitude à MES problématiques, celles de mes enfants, ou à celles de mes clients. Par ailleurs, parce que je ne supporterais pas de vivre dans un show-room de kit industriel fabriqué aux 4 coins de la planète. J’aime que l’environnement que je crée ait un sens.
Vous n’avez pas trouvé votre bonheur  parmi notre sélection de meubles et projets en open source ? Alors n’hésitez pas à libérer votre esprit créatif. Cependant pour ne pas être totalement perdu et pouvoir créer des meubles stables, il faut de bonnes bases. Pour cela, on vous propose la plateforme Open Structures qui permet de facilement construire des meubles à partir de petits éléments, quincaillerie, visserie et fixation. On peut ainsi donner vie à toutes ses idées même les plus folles. Certains ont ainsi pu réaliser des lampes mais aussi un bar ou encore une table suspendu. Mais ce projet est sans limite et avec un peu de volonté, on peut même réaliser un vélo !!! Ce projet révolutionne notre rapport aux meubles et objets en nous permettant de réparer quasiment tout, de la simple chaise jusqu’au réfrigérateur ! La révolution de l’habitat est en marche, alors devenez acteur de votre espace afin de décupler votre bien être dans un environnement en accord avec votre personnalité.

A 44 ans, le patron a passé une bonne partie de sa vie au milieu des voitures. « J’ai commencé à travailler dans un garage à 15 ans », rapporte-t-il. A partir des années 90, si sa passion pour la mécanique restait intacte, son métier lui laissait en revanche un goût de plus en plus amer. « Je bossais dans une grosse concession. On faisait parfois payer 200 euros pour une vidange… Quand tu sais ce que ça coûte en temps et en matériel, j’étais écœuré… On me demandait du rendement, et encore du rendement. Le rapport avec le client, il n’y en avait plus. Alors que moi, justement, l’une des choses qui me plait dans ce métier, c’est d’aider mes clients ! »

 Le problème de ces panneaux et de ces colles, c’est qu’il dégagent, au quotidien, des formaldéhydes qui, parmi tous les polluants, sont les plus alarmants, nous explique l’auteure. Il ont été classés comme “cancérogènes certains” par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) en juin 2004, et sont accusés d’être à l’origine de rhinites, asthme, dermatites de contact, ou allergies.
Jetez un coup d'oeil en ligne et voir ce que vous pouvez trouver là-bas . Vous serez probablement en mesure de trouver un bon guide en ligne pour les recrues du bois et le même site peut vous offrir quelques outils à main de qualité aussi bien. Certaines connaissances et des outils à main de bons est tout ce qu'il faut pour commencer. Vous serez en mesure de créer vos propres meubles dans quelques années si vous commencez la pratique tout de suite.
Nathalie n’est pas une professionnelle de l’ameublement. Son truc, c’est “l’écologie pratique”. Elle a donc voulu faire, de cet ouvrage, un guide pour les super-débutants. Avec la liste du matériel à acheter, des explications claires, des schémas et photos à l’appui. Toutes ses créations sont donc, volontairement, simples à réaliser, et peu coûteuses.

Dans le Top 40 des projets Arduino compilé par HacknMod, on trouve aussi toutes sortes d’objets truffés de Leds, un capteur de pollution, une pédale « low teck » pour guitare électrique, un piano de poche, un robot qui lit votre fil RSS, une machine à café contrôlée par Wiimote, des drônes et voitures télécommandées, une harpe laser (voir aussi cette liste de projets sur le site d’Arduino).
Ça fait déjà plusieurs années que je fabrique des meubles en autodidacte. La raison pour laquelle je me suis mise au bricolage, c’est parce que je conçois du mobilier qui n’existe pas dans le commerce. Tout d’abord, parce que j’aime répondre avec exactitude à MES problématiques, celles de mes enfants, ou à celles de mes clients. Par ailleurs, parce que je ne supporterais pas de vivre dans un show-room de kit industriel fabriqué aux 4 coins de la planète. J’aime que l’environnement que je crée ait un sens.
C’est avec un petit pincement au cœur que nous disons au revoir à Adélaïde et Jean, avec tout de même le sentiment d’avoir fait une rencontre durable, car il est certain que nous nous reverrons en France une fois nos voyages terminés. Ce départ marque aussi le début d’une fin, car nous devons sérieusement penser à avancer dans notre voyage dès la nouvelle année (quand même hein), telles des Mary Poppins qui doivent partir à la découverte d’un nouveau projet ! Mais rien que l’idée de dire au revoir à tout le monde ici me rend déjà nostalgique… https://youtu.be/hjMt4dDm41g
×