Vous adorez l’idée de construire vos propres meubles mais vous trouvez que les précédentes propositions ne sont pas assez audacieuses. Vous voulez des meubles design sans vouloir dépenser une somme ubuesque pour un décor signé Stark ! Ronen Kadushin et Dyvik design, deux cabinets de design vous proposent des créations aussi déroutantes que innovantes. Avec un simple filet et quelques planches, transformez votre intérieur en véritable cité du design. Votre originalité peut enfin ressortir et s’exprimer dans votre intérieur. Ces meubles vont plus loin dans l’exploration du mouvement open source en proposant des variations en métal, verre, plastique avec un façonnage par découpe laser, scie à métaux ou imprimante 3D. L’innovation passe par la liberté créative mais aussi par la pluralité et diversité des moyens et matériaux de construction.
Aussi à l’aise devant un capot ouvert qu’une poule devant un couteau, j’ai effectué ma vidange moi-même. Pour la petite histoire, comme il a déjà dû « jauger mon habileté » lorsque je m’apprête à retirer le bouchon du carter, Thierry prend soin de me glisser que « pour dévisser, on tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ». Je m’exécute (un peu vexé quand même…). Environ une heure après mon arrivée – quand cela ne demande théoriquement pas plus d’une demi-heure –, j’ai la satisfaction du travail accompli : j’ai laissé couler l’huile usagée dans un bac récupérateur – qui sera ensuite amené au recyclage –, revissé le bouchon du carter (en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre), changé le filtre à huile, redescendu la voiture du pont et remis de l’huile neuve dans le moteur.
Faire ses propres meubles est le meilleur moyen d’en contrôler la qualité et d’avoir un meuble sur-mesure à faible budget. Vous ne voulez plus être l’énième bricoleur du dimanche et vous souhaitez enfin réaliser des créations qui dépassent le rafistolage et le système D ? Alors n’attendez plus et transformez votre habitat pour enfin vous sentir chez vous !
Comme le souligne Chris Anderson, « n’importe quel garage est une usine high tech potentielle. Marx aurait été content« . Je ne sais si Marx l’aurait vraiment été, mais Anderson l’est très certainement. DIY Drones, un portail communautaire qu’il a lancé afin de développer des drônes pour pas cher, a généré un chiffre d’affaires de 250 000 dollars la première année, les 2/3 à l’export, et il espère atteindre le million d’ici trois ans.

L’envol des valeurs du « Libre » (logiciels libres et open source, creative commons, réseaux sociaux et web 2.0) se traduit également aujourd’hui dans la démultiplication des Tech Shops, HackerSpaces, Fab Labs… lieux physiques où hackers et bidouilleurs peuvent partager outils, composants et compétences. A ce jour, on dénombre 45 FabLabs, dans 16 pays (de Jalalabad en Afghanistan à Medellin en Colombie en passant par le Kenya, les USA et les Pays-Bas), et près de 340 hackerspaces actifs, plus 259 autres en préparation :
Bois vous propose son expertise sur la matière et comment l’utiliser de l’extérieur à l’intérieur de votre maison. Le petit plus est la pluralités des fiches conseils sur le choix des bonnes essences en fonction des usages souhaités. Il vous aidera pour votre projet d’entrée mais aussi pour la réalisation de votre maison comme nous le verront plus tard.
En allant plus loin, la machine qu'il serait utile d'avoir ensuite serait une dégauchisseuse. C'est une machine primordiale si vous voulez coller côte-à-côte des pièces de bois pour en faire des panneaux. C'est tout simplement pratique pour un rabotage en série. Je vous conseillerais d'acquérir une dégauchisseuse avant une raboteuse [Note de traduction : en France, on ne distingue que chez les professionnels la dégauchisseuse de la raboteuse.] parce que l'on peut faire bien plus de choses avec une dégauchisseuse qu'avec une raboteuse. La raboteuse est réellement commode pour obtenir en série des planches de la bonne épaisseur, bien que prise en étau, ce qui peut être aussi obtenu sur le banc de scie en insérant la pièce à travailler entre le guide et la lame. Si vous effectuez une coupe des deux côtés, vous pouvez réduire l'épaisseur jusqu'à deux fois le maximum de profondeur de coupe de votre banc de scie.
Ces différents projets apportent une nouvelle dimension aux meubles : la réparabilité et la facilité à modifier un meuble en fonction des nouveaux usages. Contrairement aux meubles achetés en magasin, les meubles en open source peuvent facilement être démontés, déplacés ou réparés. Le meuble n’est plus jetable mais fait partie intégrante de la famille et évolue avec elle. Vous pouvez aussi lui donner un prénom, mais c’est facultatif.
×