Eux aussi ont tant aimé le projet de la Tortuga Azul, qu’ils sont revenus nous voir après leur propre petit séjour en dehors de l’île ! C’est une île magique ;). Tellement magique que j’ai même eu le grand plaisir d’y retrouver mes amis du blog En plein ère, dont je vous ai déjà raconté le projet de voyage alternatif. Le monde du voyage est petit !
Depuis 2015, pour des raisons financières, j'ai fait plusieurs grosses réparations que je ne pouvais pas faire seul et sans outillage ni assistance : embrayage avec volant moteur sur mon PAJERO, puis la même chose sur l'Audi A3 de mon fils. Chaque fois avec les conseils d'un professionnel compétent et pédagogue. Je reviens depuis régulièrement pour de plus petites réparations, et je ne crois pas que je remettrai les pieds dans un autre garage, l'accueil n'a rien à voir, et j'apprends chaque fois quelque chose de nouveau en mécanique. Il est vrai que j'ai des notions, mais avec l'assistance, peu importe le niveau de compétences, seule la volonté compte. J'ai vu des femmes aussi faire leur vidange ou leurs freins, ravies de leur résultat. Je conseille et je recommande ce garage pour les apprentis mécanos qui ont de la volonté.

Le phénomène commence d’ailleurs à se structurer, y compris d’un point de vue théorique, avec notamment la rédaction d’une définition de ce que peut et doit être un « matériel libre » (Open Source Hardware, en VO). Les projets, tout comme les objets, ne sont pas tous stricto sensu « open source« , mais la quasi-totalité proposent un mode d’emploi permettant de les refabriquer, et de plus en plus nombreux sont ceux qui partagent toutes les sources, schémas, firmware, logiciels, nomenclatures, listes de pièces, dessins, manuels et modes d’emploi de sorte que tout un chacun puisse les recréer, voir en commercialiser des projets dérivés, à la manière des logiciels libres et open source.


Une scie à ruban est également très pratique. Sa coupe est plus propre qu'une scie sauteuse, mais peut-être un des plus grands avantages d'une scie à ruban est la commodité. C'est mon outil de prédilection pour dégrossir. Je l'utilise également pour la découpe de longs bouts de courtes pièces pour les adapter au bac à rebuts. Je l'utilise vraiment souvent. En fait, j'ai acheté ma scie à ruban avant d'avoir acheté une scie sous table - j'ai vu une promotion à une foire à l'outillage, et je savais que j'allais par la suite en acquérir une, j'ai alors sauté sur l'occasion. C'était avant que je construise ma propre machine.
Cette façon de créer, en réseau, en partageant avec les autres méthodes, schémas et réalisations, sur le modèle des logiciels libres et open source (voir La cathédrale et le bazar), procèdent aussi de cette démocratisation de l’innovation évoquée par Eric von Hippel, pour qui « il y a 2 à 3 fois plus d’innovations de la part des consommateurs qu’il n’y en a dans l’industrie« .
D’ailleurs, n'hésitez pas à les personnaliser pour qu'ils se fondent dans le décor de chaque pièce. Un meuble tout simple trouvé dans un magasin à petit prix peut être totalement relooké avec quelques idées. Il en va de même pour des meubles chinés en brocante ou récupérés dans le grenier de Grand-Mère : les buffets, commodes et meubles un peu démodés peuvent prendre une toute autre allure avec un peu d’imagination. Peinture au pochoir, collage de papier,  motifs en trompe l’œil, mosaïque colorée… tout est permis.
Babozor, dans sa Grotte du Barbu, contribue lui aussi à démocratiser le phénomène, expliquant que l’on peut tout hacker, du métro parisien au vieux PC , transformé en BarBQ grâce à un caddie de supermarché, et qui passe allègrement des nouvelles technologies au kitchen hacking, pour faire de la bière, un gâteau au chocolat sans four et de la crème au beurre à la perceuse…
Ses principaux concurrents ? Lockheed Martin et Boeing, dont il divise les coûts technologiques par 10, essentiellement en économisant sur les brevets et la propriété intellectuelle, en crowdsourçant la recherche et développement, tout en s’affranchissant de la bureaucratie, des commerciaux, communicants, bureaux, usines… la production des étant externalisée dans un TechShop du Colorado.

Les pompes à chaleur retiennent les calories dans l'air et les transforment en chauffage et/ou en eau chaude sanitaire. Il existe différents modes de fonctionnement des PAC : les aérothermiques (air/air ou air/eau) et les géothermiques (elles exploitent des calories puisées dans le sous-sol ou dans de l’eau). Les PAC permettent de réaliser d'énormes économies d'énergie et leur installation est simple. Tous les conseils bricolage de Système D pour choisir et installer sa pompe à chaleur. 
Au cours de la journée, l’association Répar’toi-même sera présente pour accompagner le public dans la réparation de petits ménagers et de cycles. L’atelier couture du centre socioculturel partagera son savoir-faire et montrera comment réaliser avec des chutes de tissus sacs de courses et lingettes réutilisables. Des membres de la Croix-Rouge présenteront le mode de fonctionnement des vesti-boutiques. La médiathèque dévoilera quelques produits ménagers maison testés par elle.

C’est le plus simple. Vous avez une base de meuble et il vous suffit d’y clouer, visser ou coller les palettes par dessus. Il faut simplement s’assurer de choisir des palettes de même épaisseur pour chaque rangée. Ce type de création est parfait pour utiliser des chutes de palettes restant des meubles ou de planches brisées lors du désassemblage. Et oui, on peut même recycler le recyclage (on a d’ailleurs réutiliser les clous) ! Pour un effet plus sympa, on choisira de les disposer en quinconce, comme pour un mur de briques.

Après avoir construit votre maison, il faudra bien-sûr l’aménager. Pour ne pas ruiner vos effort on vous propose de réaliser un sol facilement modifiable ainsi que des cloisons repositionnables. Pour le sol, munissez vous de palettes en plastique ou mieux de palettes en bois, que vous aurez récupéré, afin de réaliser la base de votre plancher dans lequel circulera votre réseau électrique . Par dessus, apposez un un carrelage ou bien un parquet en fonction de vos envies, que vous pourrez facilement changer. Pour vos cloisons, fixez des crémaillères ou des rails le long de votre plafond. Munissez vous de panneaux de polycarbonate pour un effet transparent et verre fritté, ou bien des panneaux de bois pour apporter un cachet.
Babozor, dans sa Grotte du Barbu, contribue lui aussi à démocratiser le phénomène, expliquant que l’on peut tout hacker, du métro parisien au vieux PC , transformé en BarBQ grâce à un caddie de supermarché, et qui passe allègrement des nouvelles technologies au kitchen hacking, pour faire de la bière, un gâteau au chocolat sans four et de la crème au beurre à la perceuse…
Eux aussi ont tant aimé le projet de la Tortuga Azul, qu’ils sont revenus nous voir après leur propre petit séjour en dehors de l’île ! C’est une île magique ;). Tellement magique que j’ai même eu le grand plaisir d’y retrouver mes amis du blog En plein ère, dont je vous ai déjà raconté le projet de voyage alternatif. Le monde du voyage est petit !
De nombreux supermarchés et autres magasins recevant régulièrement de la marchandise, acceptent de donner gratuitement les palettes de bois servant à acheminer leurs livraisons. Toutefois, certaines entreprises utilisent des palettes consignées qu’elles ont obligation de conserver. Dans les zones commerciales, près des magasins de bricolage ou de meubles, elles sont parfois entreposées à l’extérieur et rien n’interdit de se servir.
D’ailleurs, n'hésitez pas à les personnaliser pour qu'ils se fondent dans le décor de chaque pièce. Un meuble tout simple trouvé dans un magasin à petit prix peut être totalement relooké avec quelques idées. Il en va de même pour des meubles chinés en brocante ou récupérés dans le grenier de Grand-Mère : les buffets, commodes et meubles un peu démodés peuvent prendre une toute autre allure avec un peu d’imagination. Peinture au pochoir, collage de papier,  motifs en trompe l’œil, mosaïque colorée… tout est permis.
Autant de propositions qui vous poussent à sauter le pas pour passer de bricoleur à maker, en partageant ses créations. Créer est déjà une grande réussite personnelle mais partager sa création et la voir reprise par tous est ce qui fait rentrer le bricoleur et le créateur dans la postérité. Libérez votre esprit bricoleur et diffusez vos créations ! Devenez artisan et bricoleur du futur en utilisant tous vos outils pour façonner, à votre échelle, un nouveau monde ! 
Voici le lien pour le feuilleter et le commander : en passant par ce lien, vous signalez au vendeur que c’est moi qui vous l’ai fait découvrir. C’est important pour moi de savoir si je vous ai convaincu(e) ou non, alors merci de jouer le jeu : pas pour la micro-commission que je vais récupérer (je sais bien que vous venez ici pour du contenu qualitatif, gratuit, et sans autre arrière-pensée que celle de vous aider sincèrement), mais aussi et surtout, pour m’assurer de la pertinence de mes propositions.
Le bois est un matériau courant. Le travailler n’est cependant pas chose facile. Que vous soyez un néophyte souhaitant se renseigner sur la pose d’un lambris, d’un parquet ou d’une étagère, ou encore un menuisier averti pour qui la céruse et les techniques d’assemblage n’ont plus aucun secret, vous trouverez ici de nombreuses fiches pour vous épauler dans vos travaux de menuiserie. Vous trouverez aussi des informations sur les différentes méthodes de coloration du bois telles que les teintures et les lasures, ou encore sur les moyens de protéger votre bois à l’aide de cires ou de vernis.
Vous adorez l’idée de construire vos propres meubles mais vous trouvez que les précédentes propositions ne sont pas assez audacieuses. Vous voulez des meubles design sans vouloir dépenser une somme ubuesque pour un décor signé Stark ! Ronen Kadushin et Dyvik design, deux cabinets de design vous proposent des créations aussi déroutantes que innovantes. Avec un simple filet et quelques planches, transformez votre intérieur en véritable cité du design. Votre originalité peut enfin ressortir et s’exprimer dans votre intérieur. Ces meubles vont plus loin dans l’exploration du mouvement open source en proposant des variations en métal, verre, plastique avec un façonnage par découpe laser, scie à métaux ou imprimante 3D. L’innovation passe par la liberté créative mais aussi par la pluralité et diversité des moyens et matériaux de construction.
Votre bonne vieille carte routière ne sort plus du tiroir depuis que vous l’avez troquée pour un GPS ? De nombreuses idées déco existent pour lui offrir une seconde vie : motif pour abat-jour, meuble, sous-verres, bijoux, emballage cadeau, horloge, pot de fleurs, guirlande… Faites voyager votre décoration en recyclant votre carte routière de manière originale !
Ce design vous donne toutes les fonctions nécessaires dans un pied d’ordinateur portable : meilleure ergonomie, légèreté, portabilité et dissipation thermique. Il va supporter n’importe quel ordinateur portable, et a même un slot de stockage de clavier. Mais la meilleure partie ? Vous pouvez le faire en moins d’une heure avec seulement une scie sauteuse. ​Cliquez ici pour les plans complets et un modèle de découpe téléchargeable.

Même l’espace de travail s’adapte aux besoins. Face aux besoins de modularité des bureaux de plus en plus partagés, l’open source apporte une norme dans l’ameublement d’entreprise qui s’adapte aux besoins des salariés. Le bureau peut s’étendre pour devenir une table de réunion, des cloisons mobiles peuvent isoler des espaces et libérer des salles de repos, des chaises peuvent être facilement démontée et entreposée pour gagner en espace ou créer des salles de conférence. Opendesk propose un mobilier en adéquation avec l’évolution des activités de l’entreprise. Ces meubles pensés pour être créés en bois permettent aussi de réduire l’impact environnemental tout en proposant une interaction avec des acteurs locaux afin de les construire. Le bien être au travail passe aussi par l’environnement de travail !
L’envol des valeurs du « Libre » (logiciels libres et open source, creative commons, réseaux sociaux et web 2.0) se traduit également aujourd’hui dans la démultiplication des Tech Shops, HackerSpaces, Fab Labs… lieux physiques où hackers et bidouilleurs peuvent partager outils, composants et compétences. A ce jour, on dénombre 45 FabLabs, dans 16 pays (de Jalalabad en Afghanistan à Medellin en Colombie en passant par le Kenya, les USA et les Pays-Bas), et près de 340 hackerspaces actifs, plus 259 autres en préparation :
Notre lit est fixe et ne nécessite pas de structure particulière. Nous avons choisi de mettre en place un système de rangements en tiroirs aux pieds du lit, et de laisser un grand coffre pour les affaires que nous n’avons pas besoin d’utiliser tous les jours. Une erreur que nous voyons souvent et que nous avons failli faire est la création d’un lit dans la largeur. Ne le faites QUE si vous avez plusieurs centimètres d’écart à vos pieds et au niveau de votre tête. Un lit en largeur trop petit deviendra vite invivable…
Hackable:Devices, à la fois boutique en ligne de matériel libre, et communauté fédérant 500 utilisateurs actifs (hackers, créateurs, fabricants, investisseurs), s’est de son côté donné pour objectif de « libérer les appareils (pour) libérer la créativité des hackers, leur donner autant de contrôle que possible afin qu’ils ne perdent pas leur temps dans l’ingénierie inverse et se concentrent sur la création pure« . MadeInFr.org, plus technique, veut de son côté regrouper les contributions de bidouilleurs, électroniciens, et du « DIY français.

Le phénomène commence d’ailleurs à se structurer, y compris d’un point de vue théorique, avec notamment la rédaction d’une définition de ce que peut et doit être un « matériel libre » (Open Source Hardware, en VO). Les projets, tout comme les objets, ne sont pas tous stricto sensu « open source« , mais la quasi-totalité proposent un mode d’emploi permettant de les refabriquer, et de plus en plus nombreux sont ceux qui partagent toutes les sources, schémas, firmware, logiciels, nomenclatures, listes de pièces, dessins, manuels et modes d’emploi de sorte que tout un chacun puisse les recréer, voir en commercialiser des projets dérivés, à la manière des logiciels libres et open source.


Le bien être intérieur passe par la personnalisation de votre habitat. Une habitation où l’on se sent bien est un lieu qui nous correspond. On peut traditionnellement personnaliser son intérieur grâce à la customisation. Cependant, conjuguer design, modularité, personnalisation et faible coût peut très vite devenir un véritable casse-tête. Pour aménager votre intérieur comme vous le souhaitez, on vous propose aujourd’hui de construire et fabriquer des meubles dont les plans sont en Open Source, c’est à dire disponibles gratuitement sur internet (et ça, ça claque). Vous souhaitez passer le cap et apprendre à fabriquer un meuble ? Alors suivez nous dans le guide ultime des sites de plans de meubles gratuits à fabriquer soi-même !
×