Merci beaucoup pour ce tour d’horizon très complet. Le Rally Fighter fait partie du projet Local Motors (http://yannigroth.wordpress.com/2010/05/21/local-motors-crowdsourcing-industrie-automobile/), et il y a d’autres voitures en projet: http://www.local-motors.com/competitions.php je ne sais pas où ça en est aujourd’hui… Quelqu’un a des informations là-dessus ?
Je ne sais pas d’où vous tenez cette assertion, surtout la fin (« qu’il font mine de contester ») puisque personne, du moins chez les hackers n’affirme contester la politique (en dehors des problématiques de licences, brevets, copyrights et assimilés) existante au nom des autres. Une bonne partie des hackers prône même une certaine neutralité vis à vis de la politique, ou du moins, une indifférence.

Trois règles très précises nous éviteront d'écrire l'expression de façon hasardeuse. Retenons tout d'abord que lorsque le terme «même» se retrouve placé après un pronom personnel (moi, toi,...), ce dernier devient un adjectif. Il doit donc s'accorder en nombre avec le pronom qu'il qualifie. Exemple: «moi-même», «eux-mêmes». Toutefois -et c'est là le hic!- avec les pronoms «nous» et vous», la langue française nous réserve quelques subtilités.
Évitez les machines qui peuvent être converties d'un usage à l'autre. Le modèle ShopSmith est un bon exemple de ce genre de machine. Les machines multi-opérations sont généralement bonnes pour une ou deux fonctions, mais d'autres sont compromises. Mais le vrai problème est qu'à chaque fois que vous aurez besoin de passer de l'une à l'autre fonction, vous devez convertir la machine. Et généralement, leur coût est tellement élevé que vous pourriez acheter plusieurs machines mono-fonction pour le même budget.
Utilisation des cookies 🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou technologies similaires, y compris par des partenaires tiers. Les cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site et permettent de vous offrir des contenus pertinents et adaptés à vos centres d'intérêt, d'analyser l’audience du site et vous donnent la possibilité de partager des contenus sur les réseaux sociaux. En savoir plus.
Mais il faut bien l’avouer : question conception / optimisation d’espace, je sais faire, mais question bricolage, mon niveau technique est proche de zéro. Je scie, je visse, je colle, mais je n’ai pas forcément les bons outils, les bonnes techniques, et je m’agace souvent. Au final j’arrive toujours à être satisfaite, mais avouons-le, quand les outils sont entre mes mains, ça tient presque du miracle (Si, si ! c’est MOI qui ai fabriqué cette cuisine-dinette pour ma fille ! Question conception elle est au top ! Mais alors question méthode de construction, c’est pas toujours très orthodoxe !)

Le bois est un matériau courant. Le travailler n’est cependant pas chose facile. Que vous soyez un néophyte souhaitant se renseigner sur la pose d’un lambris, d’un parquet ou d’une étagère, ou encore un menuisier averti pour qui la céruse et les techniques d’assemblage n’ont plus aucun secret, vous trouverez ici de nombreuses fiches pour vous épauler dans vos travaux de menuiserie. Vous trouverez aussi des informations sur les différentes méthodes de coloration du bois telles que les teintures et les lasures, ou encore sur les moyens de protéger votre bois à l’aide de cires ou de vernis.
Tout cela reste encore un peu technique, mais c’était aussi ce que l’on disait, dans les années 90, quand des myriades d’internautes ont commencé à créer leurs propres sites web, sans formation ni école, mais en bidouillant à partir de ce que les autres avaient fait. La question reste de savoir si, tout comme on est passé du langage HTML 1.0 aux technologies et usages du web 2.0, le DIY dépassera le seul stade de la « bidouille » pour accéder au grand public et permettre aux gens de se réapproprier les objets, de les améliorer, de les partager aussi.
Personnellement, j’ai découvert : le jeu de chasse-clou (très utile quand on démonte les palettes, ou pour faciliter la pose de clous très étroits), la scie à araser (pour faire des découpes précises et scier des tourillons qui dépassent d’une planche),  et le kit de perçage pour les vis biaises (un guide génial pour réussir à visser de manière invisible ! J’en avais déjà entendu parler, mais sans jamais avoir sauté le pas de m’équiper.)
Nathalie n’est pas une professionnelle de l’ameublement. Son truc, c’est “l’écologie pratique”. Elle a donc voulu faire, de cet ouvrage, un guide pour les super-débutants. Avec la liste du matériel à acheter, des explications claires, des schémas et photos à l’appui. Toutes ses créations sont donc, volontairement, simples à réaliser, et peu coûteuses.
Il sera probablement temps de vous équiper d'autres outils électriques. Une ponceuse à bande devient vite commode. Il est aussi agréable d'avoir une défonceuse. Ne vous souciez pas trop du modèle à acquérir - la plupart des menuisiers en ont plus d'une. Par conséquent, si vous n'aimez pas l'un ou l'autre aspect de votre défonceuse, elle sera toujours pratique en deuxième équipement.
Notre lit est fixe et ne nécessite pas de structure particulière. Nous avons choisi de mettre en place un système de rangements en tiroirs aux pieds du lit, et de laisser un grand coffre pour les affaires que nous n’avons pas besoin d’utiliser tous les jours. Une erreur que nous voyons souvent et que nous avons failli faire est la création d’un lit dans la largeur. Ne le faites QUE si vous avez plusieurs centimètres d’écart à vos pieds et au niveau de votre tête. Un lit en largeur trop petit deviendra vite invivable…
La culture DIY étant essentiellement affaire de geeks, il était normal d’y retrouver un certain nombre de jeux, plus ou moins électroniques, tel Drawdio, un crayon qui joue de la musique lorsqu’on dessine, une « Brain Machine » créée par Mitch Altman, l’inventeur de la TV-B-Gone, qui mixe musique et flashs lumineux pour vous aider à méditer (existe aussi en version toute prête : Trip Glasses).

A quoi servent-elles ? A créer des petites pièces en plastique, coques ou socles d’iphone, briques et roues de légo, circuits électroniques personnalisés, bracelets, petits jouets ou personnages, pièges à souris (qui ne tuent pas les souris), toutes sortes de petits gâteaux ou chocolats (voir la galerie de Fab@Home), et même des auto-portraits en 3D…
Après avoir construit votre maison, il faudra bien-sûr l’aménager. Pour ne pas ruiner vos effort on vous propose de réaliser un sol facilement modifiable ainsi que des cloisons repositionnables. Pour le sol, munissez vous de palettes en plastique ou mieux de palettes en bois, que vous aurez récupéré, afin de réaliser la base de votre plancher dans lequel circulera votre réseau électrique . Par dessus, apposez un un carrelage ou bien un parquet en fonction de vos envies, que vous pourrez facilement changer. Pour vos cloisons, fixez des crémaillères ou des rails le long de votre plafond. Munissez vous de panneaux de polycarbonate pour un effet transparent et verre fritté, ou bien des panneaux de bois pour apporter un cachet.
On peut aussi trouver des modes d’emploi pour se fabriquer des vélos en bois, en bambou, électriques ou dotés d’un sidecar, une machine à laver open source fonctionnant à l’énergie solaire, une maison faite avec 6 millions de bouteilles vides (en 19 ans), des prothèses open source, et même un restaurant open source, lancé au début du mois de juillet afin de « digérer la culture libre de l’internet« , et qui a été pensé, fabriqué et lancé à partir de modes d’emploi disponibles sur instructables.com, l’un des sites de référence de la culture DIY, avec make :, ou Thingiverse.

Grâce à Polyboard, nous avons géré tout le côté usinage et placage des chants en 3 jours, avec seulement 2 hommes, puis 2 jours pour peindre au pistolet et palettiser en vue de la livraison. Rajoutons à cela l’étiquetage des panneaux et les vues éclatées de schémas d’assemblage correspondantes; la tâche aurait été colossale sans Polyboard. Autant dire que nous sommes vraiment ravis.

Grâce à Polyboard, nous avons géré tout le côté usinage et placage des chants en 3 jours, avec seulement 2 hommes, puis 2 jours pour peindre au pistolet et palettiser en vue de la livraison. Rajoutons à cela l’étiquetage des panneaux et les vues éclatées de schémas d’assemblage correspondantes; la tâche aurait été colossale sans Polyboard. Autant dire que nous sommes vraiment ravis.
assemblage atelier bibliothèque blog bois bricolage cabane cours de menuiserie DIY do it yourself domino douglas débutant défonceuse festool gabarit interview jardin joint genie kreg matériel menuiserie meuble meubles ocre peinture pin plan ponceuse portrait raboté rainure rali réalisation récup récupération samvaz scie circulaire serre-joint tourillon tourillons triton à faire soi-même économique établi
Gain de temps! Ce site permet d'économiser les propriétaires et les personnes menuisiers beaucoup de temps de bricolage. Le plus grand avantage d'être un membre est de ne pas avoir à chercher de longues heures pour les projets de bois et des plans de bois. Je sais qu'il y a des gars qui passent des heures interminables à rechercher de plans de bois quand tout ce qu'ils ont à faire est de rejoindre, et les plans de travail du bois sont à votre porté.
Alimentation Alternatives Beauté Bien-être Bonheur Bonnes adresses Bénévolat Cadeaux Carnet de voyages Conscience Conseils voyageurs DIY Défi Créa Développement personnel Ecologie Ecotourisme Féminité Initiatives du monde Interview Lectures Maison Matériel de voyage Mexicolombia Minimalisme Nature et conservation Noël Petits secrets du voyage Philosophie du voyage PVT Canada Recettes Road Trip Sisters on the Road Spiritualité Textile Upcycling Zéro Déchet Zéro toxique Énergie
Vous avez pu aménager entièrement votre jardin avec de magnifiques bacs, jardinières et carrés potager mais vous aimeriez aussi profiter de cet espace avec l’une de vos créations. Vous avez le choix entre reprendre la chaise bancale du salon qui craint l’eau ou créer une superbe assise en bois qui pourra être colonisée par vos plantes pour une intégration végétale parfaite.
×