Merci beaucoup pour ce tour d’horizon très complet. Le Rally Fighter fait partie du projet Local Motors (http://yannigroth.wordpress.com/2010/05/21/local-motors-crowdsourcing-industrie-automobile/), et il y a d’autres voitures en projet: http://www.local-motors.com/competitions.php je ne sais pas où ça en est aujourd’hui… Quelqu’un a des informations là-dessus ?
Tout cela reste encore un peu technique, mais c’était aussi ce que l’on disait, dans les années 90, quand des myriades d’internautes ont commencé à créer leurs propres sites web, sans formation ni école, mais en bidouillant à partir de ce que les autres avaient fait. La question reste de savoir si, tout comme on est passé du langage HTML 1.0 aux technologies et usages du web 2.0, le DIY dépassera le seul stade de la « bidouille » pour accéder au grand public et permettre aux gens de se réapproprier les objets, de les améliorer, de les partager aussi.
Ce design vous donne toutes les fonctions nécessaires dans un pied d’ordinateur portable : meilleure ergonomie, légèreté, portabilité et dissipation thermique. Il va supporter n’importe quel ordinateur portable, et a même un slot de stockage de clavier. Mais la meilleure partie ? Vous pouvez le faire en moins d’une heure avec seulement une scie sauteuse. ​Cliquez ici pour les plans complets et un modèle de découpe téléchargeable.

A quoi ça sert ? A créer des interfaces tactiles, jeux en 3D, petits robots, exosquelettes, imprimantes thermiques, des vitrines interactives réagissant aux mouvements des passants, systèmes permettant d’alerter les clients de ce que vient de cuire un boulanger, robots serveurs dotés de capteurs afin d’ajuster le volume d’alcool à servir au taux d’alcoolémie des clients, des chapeaux interactifs vous punissant si vous ne souriez pas ou inspirés du casque des Daft Punk, un jeu vidéo permettant de contrôler une vraie petite voiture sur un vrai circuit…
Ça fait déjà plusieurs années que je fabrique des meubles en autodidacte. La raison pour laquelle je me suis mise au bricolage, c’est parce que je conçois du mobilier qui n’existe pas dans le commerce. Tout d’abord, parce que j’aime répondre avec exactitude à MES problématiques, celles de mes enfants, ou à celles de mes clients. Par ailleurs, parce que je ne supporterais pas de vivre dans un show-room de kit industriel fabriqué aux 4 coins de la planète. J’aime que l’environnement que je crée ait un sens.
Alternative à la culture en terre, l’aquaponie est un système de culture des plantes associée à l’élevage de poissons, dont les déjections servent d’engrais. Comme le principe de la permaculture, elle prend en compte la biodiversité et les bienfaits qu’apporte chaque organisme vivant entre eux, pour une production plus durable, respectueuse et économe en énergie.
Ses principaux concurrents ? Lockheed Martin et Boeing, dont il divise les coûts technologiques par 10, essentiellement en économisant sur les brevets et la propriété intellectuelle, en crowdsourçant la recherche et développement, tout en s’affranchissant de la bureaucratie, des commerciaux, communicants, bureaux, usines… la production des étant externalisée dans un TechShop du Colorado.
Un cinquantaine d'idées de cadeaux et leurs tutoriels, du plus facile au plus délicat, que les bricoleurs à l'esprit Système D sauront utiliser pour gâter la femme de leur vie... leur Maman ! 50 objets petits ou grands, très pratiques ou purement décoratifs,... et toujours avec des vrais morceaux d'affection dedans ! Pour dire aujourd'hui encore : "c'est moi qui l'ai fait pour toi" ! 
Mais il faut bien l’avouer : question conception / optimisation d’espace, je sais faire, mais question bricolage, mon niveau technique est proche de zéro. Je scie, je visse, je colle, mais je n’ai pas forcément les bons outils, les bonnes techniques, et je m’agace souvent. Au final j’arrive toujours à être satisfaite, mais avouons-le, quand les outils sont entre mes mains, ça tient presque du miracle  (Si, si ! c’est MOI qui ai fabriqué cette cuisine-dinette pour ma fille ! Question conception elle est au top ! Mais alors question méthode de construction, c’est pas toujours très orthodoxe !)

Les grands fabricants de CNC pour la menuiserie (Biesse, Homag, SCM, Weinig-Holzher...), proposent des centres d’usinage spécialisés, dédiés à la fenêtre ou à l’ameublement, qu’équipent des fabricants d’outils, tandis que des logiciels et ERP spécialisés sont édités. Des machines de débit optimisé viennent en amont de ces centres. Les différents types de CNC et outils numériques associés sont présents sur le site.
En attendant de connaître la portée d’une telle « révolution« , et des créations (d’objets, mais également d’entreprises) qu’elle entraînera, on voit bien bien que désormais, après la nature (le jardinage), le bricolage (objets réels), le numérique (données et programmes), voici venu le temps des objets hybrides, à la fois réels (voire biologiques) et numériques.
Si vous êtes un débutant ou a précédemment travaillé sur le bois, vous trouverez que ces plans sont faciles à suivre car les instructions sont très bien écrit. Même si vous êtes un nouvel arrivant en menuiserie vous aurez simplement à être capable de maîtriser toutes les techniques qui sont nécessaires et les compétences à travailler le bois très vite en suivant les instructions concises et claires.
×