Vous n’avez pas trouvé votre bonheur  parmi notre sélection de meubles et projets en open source ? Alors n’hésitez pas à libérer votre esprit créatif. Cependant pour ne pas être totalement perdu et pouvoir créer des meubles stables, il faut de bonnes bases. Pour cela, on vous propose la plateforme Open Structures qui permet de facilement construire des meubles à partir de petits éléments, quincaillerie, visserie et fixation. On peut ainsi donner vie à toutes ses idées même les plus folles. Certains ont ainsi pu réaliser des lampes mais aussi un bar ou encore une table suspendu. Mais ce projet est sans limite et avec un peu de volonté, on peut même réaliser un vélo !!! Ce projet révolutionne notre rapport aux meubles et objets en nous permettant de réparer quasiment tout, de la simple chaise jusqu’au réfrigérateur ! La révolution de l’habitat est en marche, alors devenez acteur de votre espace afin de décupler votre bien être dans un environnement en accord avec votre personnalité.

Augmentez vos connaissances et techniques du bois. Ce site de membre est privé, uniquement dédié aux plans de bois. Vous avez accès à des vidéos de menuiserie, des conseils de travail du bois, travail du bois, des guides de projets de menuiserie et des projets de bricolage. La plupart du matériel peut être téléchargé sur votre ordinateur ou, si vous préférez, un DVD peut être envoyé avec toutes les informations à ce sujet. En outre, vous aurez la possibilité d'acheter plusieurs plans si vous le souhaitez.


Le DIY permet aussi de faire des économies d’énergie, qu’il s’agisse de jauger la charge d’électricité d’une batterie, de fabriquer son propre chargeur USB pour téléphone portable ou lecteur MP3, ou encore de communiquer, par téléphone, SMS ou twitter avec… des plantes vertes, afin de savoir quand elles ont besoin d’eau, ou quand elles en ont trop (BotaniCalls & GardenBot).

A première vue, en entrant, cela ressemble à un garage tout à fait classique : des voitures au capot ouvert, montées sur des ponts, des odeurs d’huiles et d’essence, des mécanos travaillant sur ou sous les véhicules. Sauf que ces mécanos là sont en fait les clients de Thierry, qui passe d’une voiture à l’autre pour distiller ses conseils, tendre le bon outil, et donner un coup de main.

Tout cela reste encore un peu technique, mais c’était aussi ce que l’on disait, dans les années 90, quand des myriades d’internautes ont commencé à créer leurs propres sites web, sans formation ni école, mais en bidouillant à partir de ce que les autres avaient fait. La question reste de savoir si, tout comme on est passé du langage HTML 1.0 aux technologies et usages du web 2.0, le DIY dépassera le seul stade de la « bidouille » pour accéder au grand public et permettre aux gens de se réapproprier les objets, de les améliorer, de les partager aussi.


Cet article est bien une source d’information intéressante pour le « faire soi-même ». Le maker est en effet un mouvement en pleine expansion, il s’est développé de manière fulgurante ces dernières années. Les fablabs qui s’installent aux quatre coins du monde, des levées de fonds pour financer des projets d’ingéniosité, j’y trouve une solidarité vraiment extraordinaire, c’est un mouvement qui a de l’avenir,
L’envol des valeurs du « Libre » (logiciels libres et open source, creative commons, réseaux sociaux et web 2.0) se traduit également aujourd’hui dans la démultiplication des Tech Shops, HackerSpaces, Fab Labs… lieux physiques où hackers et bidouilleurs peuvent partager outils, composants et compétences. A ce jour, on dénombre 45 FabLabs, dans 16 pays (de Jalalabad en Afghanistan à Medellin en Colombie en passant par le Kenya, les USA et les Pays-Bas), et près de 340 hackerspaces actifs, plus 259 autres en préparation :

Il suffit parfois de très peu de choses pour fabriquer un meuble de rangement pratique et déco. Une planche de bois et deux équerres suffisent à créer une étagère, une branche de bois associée à une corde permet de réaliser un portant, une caisse en bois associée à des roulettes forme une desserte. Il n'est donc pas compliqué de fabriquer un meuble de rangement lorsque l'on a le matériel adapté et un tutoriel clair pour suivre les différentes étapes. Fabriquer un meuble de rangement est la bonne option si vous souhaitez développer votre créativité et obtenir un meuble unique. Cela vous permettra également de faire des économies. 
 Avez-vous déjà construit un hangar à bois avant ? Si ce n'est la première fois que vous créez quelque chose comme ça vous aurez besoin de quelques conseils par le biais de la procédure . Ce n'est pas aussi facile que vous pourriez penser à construire un hangar à bois et il est de grande importance que vous envisagez votre travail avant de faire autre chose .

Cet article est bien une source d’information intéressante pour le « faire soi-même ». Le maker est en effet un mouvement en pleine expansion, il s’est développé de manière fulgurante ces dernières années. Les fablabs qui s’installent aux quatre coins du monde, des levées de fonds pour financer des projets d’ingéniosité, j’y trouve une solidarité vraiment extraordinaire, c’est un mouvement qui a de l’avenir,
Si vous êtes un débutant ou a précédemment travaillé sur le bois, vous trouverez que ces plans sont faciles à suivre car les instructions sont très bien écrit. Même si vous êtes un nouvel arrivant en menuiserie vous aurez simplement à être capable de maîtriser toutes les techniques qui sont nécessaires et les compétences à travailler le bois très vite en suivant les instructions concises et claires.
×